Histoire de l’art

Parler de l’histoire de l’art revient à épiloguer sur un sujet qui concerne tout le monde. De manière laconique, l’art se présente tout simplement comme un langage. La définition de l’art seule suffit pour interpeler les uns et les autres. Que ce soit la couleur, la matière ou la parole, tout cela renvoie à l’expression artistique.

Art : expression d’un sentiment

En effet, le langage se présente en plusieurs déclinaisons. Il s’agit entre autres de la politique, de la décoration, du dessin, de la narration, de l’histoire et bien d’autres. L’art exprime volontairement ou non un sentiment. De même, il reflète un ensemble de mœurs en valeur durant une certaine époque. On dirait même que c’est le reflet d’une civilisation. Incontestablement, le système de représentation semble être le détonateur direct du changement social qui s’observe aujourd’hui. Et plus le temps passe, plus on se rend compte l’artiste fait de l’image une science. Est-ce alors une science exacte ?

Art : assortiment des points de vue

De toutes les façons, la représentation artistique véhicule la pensée de l’homme qu’il s’agisse d’un sentiment de peur ou encore l’idéalisation du beau. Depuis les temps anciens, il était question de créer une image figurative. Cela signifie que l’artiste dessine une image qui renvoie à la réalité ou non. Il s’agit alors d’une imitation de ce que l’on observe. En tout état de cause, l’artiste peut se concentrer sur les frustrations de la vie.

Parfois, le peintre choisit de représenter une réalité connue de tous, mais que l’on n’arrive pas à cerner. Après moult recherches, les spécialistes parlent alors de la mise en scène d’une idée subjective invisible car l’art est tout simplement apparu avec la création de l’homme. Et il faudrait du coup faire un distinguo entre l’abstraction et la figuration au moment de créer une œuvre artistique. Tout ce qui reste à faire de nos jours est de faciliter la compréhension de ce langage par toutes les civilisations.

Art : un langage libertaire

Très souvent, l’art est perçu comme un langage égalitariste si tant est qu’il crée ses propres règles dans le seul but de s’imposer dans la société. Voilà pourquoi il est toujours en perpétuelle mutation. Cela ne se passe pas sans laisser des traces. Ce qui revient à dire que l’évolution de l’art est souvent violente lorsqu’elle ne se passe pas en douceur. Ce changement amène de ce fait les experts à lui attribuer des dénominations factuelles. Allant dans ce sens, l’art appliqué regroupe un ensemble d’acteurs à savoir les dessinateurs et les graphistes. Ces derniers sont considérés comme des illustrateurs. L’évolution technologique n’a fait que proliférer des moyens modernes pour la création des chefs-d’œuvre inoubliables dans la société contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *